Tout est devenu flou

Trend #4 : le blurring, aux frontières du personnel

Hello, c’est à nouveau la newsletter du planning stratégique de Lonsdale, et tu peux la lire sur ton temps de travail…ou dans la file d’attente de Franprix. Surtout qu’aujourd’hui, on se penche sur un des grands questionnements de l’homo-teletravaillus : comment maîtriser la frontière entre travail et vie privée ?

Le blurring en clair

Cette tendance nous vient de l’anglais « to blur », « brouiller ». Le blurring, c’est l’effacement progressif et inconscient de la frontière entre notre vie professionnelle et notre vie privée. Aussi appelé « jet-lag social », le « blurring » s’explique en partie par la perte des repères spatio-temporels qui nous permettent de rythmer notre vie et de compartimenter notre quotidien, comme les temps de transport ou les afterwork par exemple. Résultat, notre emploi du temps sans limite et notre état de veille permanent nous poussent vers l’apathie, sans même en avoir conscience.

Avec un retour envisagé à une situation sanitaire plus normale, nous reviendrons progressivement sur nos lieux de travail. Mais le blurring va-t-il pour autant disparaître ? Aujourd’hui, Teams ou Zoom sont dans notre smartphone, et nous prenons des rendez-vous chez le coiffeur en plein milieu de l’après-midi. Les interférences entre nos deux vies se sont installées dans nos outils mais aussi dans nos usages. L’entreprise peut déjà anticiper que l’ère post-télétravail n’annulera sans doute pas le blurring, et qu’elle peut agir pour le bien-être de ses salariés, mais aussi de ses consommateurs.

Opportunité 1

Prendre soin des gens

Les consommateurs sont submergés de messages qui se mêlent dans un flot digital constant, et manquent parfois de lucidité pour s’accorder des temps calmes. Et si les marques devenaient demain les garantes de ces espaces et de ces moments protecteurs ?

Tout en légèreté, Made.com nous donne une lueur d’espoir dans cette quête contre le blurring. Soyez confiants, les lieux que vous habitez et vos usages vont rentrer dans l’ordre. C’est le pari que nous pouvons formuler avec un Home office design en pleine croissance dont les solutions seront demain composées de mobiliers nous affranchissant du blurring. Votre bureau sera sûrement un élément mural à déployer, invisibilisé, tout comme votre fauteuil ultra confortable, dissimulé une fois votre dernier powerpoint envoyé.

En Irlande, vous pouvez désormais profiter légalement de votre « droit à la déconnexion ». Oui oui. Depuis peu, c’est dans la loi. Pour vous, c’est plus de temps en famille, en cuisine ou… au lit. Pour l’état, c’est une promesse de diminuer les « remote burnout ». En effet, le géant Microsoft a testé les effets du blurring sur la santé et a remarqué que les interférences vie privée/vie pro pouvaient être désastreuses. Une solution ? Le retour de la pause suggérée à ses employés, et même à ses clients.

Enfin, avec ‘Confusing Times’, Burger King emprunte la voie d’une campagne bienveillante qui ménage notre santé mentale. Il faut admettre que son nouveau Whooper est sans viande, donc déstabilisant. Pour aider les gens à relativiser ce changement, des situations de dilemmes se succèdent, dont l’importance, toute relative, nous aide à prendre de la distance sur nos petits problèmes du quotidien.

Leave a comment

Opportunité 2

Le Corporate Lifestyle

Le travail à la maison et la visioconférence ont changé la perception que l’entreprise avait de ses employés. Nombreuses sont celles qui ont découvert que leurs collaborateurs ont des enfants, des animaux, des hobbies… L’entreprise prend conscience du rôle qu’elle joue dans l’équilibre de leur vie. Pour les soutenir face à la difficulté du blurring, l’employeur peut développer une culture d’entreprise axée sur le bien-être.

À la manière d’Unilever avec son Employee Assistance Programme, vous pouvez mettre en place une plateforme de protection et de conseils, notamment pour la réduction du stress lié à la pandémie, accessible 24/7/365. Plus investie, Google propose à ses employés d’évaluer quotidiennement leur C.A.F.E. On ne parle pas de lire dans le marre, mais de vérifier son état de Conscience, d’Attention, de Force et d’Énergie. Comme quoi, un café peut suffire pour se positionner en tête du classement des employeurs les plus attractifs…

Pour éviter à ses collaborateurs de tomber dans la spirale du FOMO, la peur de rater quelque chose en ligne, Teams conseille la déconnexion en soirée. En effet, ses employés sont invités à mettre leur messagerie professionnelle en mode avion passée une certaine heure. Canada Goose, pour lutter contre cette boulimie de la connexion, donne à ses employés 1h par semaine de connexion… avec la nature ! C’est le pass Humanature, et ça donne furieusement envie d’une balade en forêt.

Share

L’astuce productivité

Vous êtes en mal de bibliothèque et d’open space ? Vous savez, ces endroits où des petits jeux de regards et un fond sonore permanent boostent votre concentration. Grâce à StudyStream (entre autres) vous pouvez accéder à des salles Zoom dans lesquelles les participants sont à la recherche de cette ambiance de travail qui favorise la productivité. Vous faites plutôt partie de la team travail en terrasse de café ? On vous recommande les enregistrements ou les lives de la chaîne Youtube MDprospect. Il sera votre guide pour chronométrer vos sessions de travail, sans oublier les pauses.

Leave a comment

Conseil lecture : Je cultive l’anti-ambition

Mais au fait, au-delà de notre sur-connexion, ne faudrait-il pas questionner l’idée même du “travail très bien fait” ? Le travailleur post-moderne surinformé, court après le perfectionnement de ses compétences, le management précis et équilibré, le statut du collègue parfait… Une fois n’est pas coutume, on peut mettre le digital au pilori, mais on peut aussi décrypter le travers qu’il ne fait qu’amplifier. Ce n’est pas le rédacteur en chef de Vice qui va nous contredire. Dans son livre Je cultive l’anti-ambition, Paul Douard lance un pavé dans la mare et nous donne quelques idées de lecture…pour le week-end ?

Shop

That’s all folks ! On sait ce que vous vous dites : c’est déjà fini. Pas d’inquiétude. Rendez-vous dans 15 jours, à peine, pour une nouvelle tendance. D’ici là, portez-vous bien !

Share La TrendRoom du planning

Et tous nos liens toujours très utiles sont ici et en bas.