Les quatre fantastiques

Hors-série #1 : ces marques qui veulent sauver la planète

Elles sont jeunes, elles sont belles et elles font bouger les codes de leur catégorie. Le planning de Lonsdale a sélectionné pour vous quatre nouvelles marques inspirantes. Un branding qui détonne, un modèle prometteur, une communauté animée de main de maître, elles ont chacune un petit truc en plus, et on vous explique pourquoi. 

Ce mois-ci, category is : save the planet !

1# Murfy, la nouvelle loi des appareils usagés

Tout le monde a entendu cette phrase au moins une fois : « ça va te coûter moins cher d’en acheter un neuf que de réparer ». La start-up parisienne Murfy veut rompre le mauvais sort en sauvant des millions d’appareils électroménagers de l’obsolescence programmée. Selon ses fondateurs, 23 millions de gros appareils sont jetés en France chaque année et seuls 5 millions sont réparés. Le SAV est en effet considéré comme un « centre de coût » pour les fabricants et les distributeurs. Murfy veut populariser « le réflexe de la réparation » et limiter ainsi la surproduction et les déchets. 

Le programme de Murfy est en deux phases. D’abord, sa plateforme propose un tuto gratuit pour vous apprendre à réparer vous-même votre appareil. Mais si vos compétences de bricolage s’arrêtent à regarder des émissions de déco, Murfy vous envoie un réparateur avec un forfait unique de 85 euros. Le tout porté par un nom qui fait sens et une identité qui, elle, ne fait pas de la recup’, ça donne envie d’offrir une seconde chance à son lave-vaisselle.

2# 900care, la salle de bain à recharger

Une nouvelle DNVB s’invite dans votre salle de bain. 900care propose des produits à recharger, du gel douche au dentifrice, pour éviter que votre salle de bain devienne un temple du plastique. La marque propose des flacons pop et colorés à recharger à l’infini, par un principe d’abonnement. Outre son modèle, 900care nous charme par un ton pédagogue et connivent : « vous savez, ce tube de dentifrice que vous pliez, repliez et re-repliez ». Le compte Instagram de la marque multiplie les références pop et son blog fourmille de conseils pratiques pour renforcer son brand mentoring

Enfin, mention spéciale pour  un pop-up store qui crédibilise cette marque digitale avec un minimum d’investissement. Une expérience physique qui se double d’une expérience virtuelle pour visiter le store à distance. Si vous vous dépêchez, vous apercevrez aussi son corner éphémère chez Monoprix.

3# Nidé.co, la marque faite par ses fans

On reste dans la salle de bain avec cette marque de cosmétiques qui propose des produits pensés en co-création avec ses fans. Partant de l’avis que les produits cosmétiques doivent répondre aux besoins réels des gens, Nidé.co, qui se veut « clean et démocratique », recueille régulièrement les besoins et avis de sa communauté. Si une idée de produit atteint 2000 votes, elle entre en fabrication, toujours avec le soutien de ses fans qui choisissent la texture, la couleur ou les odeurs… Et quand un projet est commercialisé, les co-créateurs reçoivent une part des bénéfices.

Un cercle vertueux qui engage une communauté tout en soutenant des produits et gestes bons pour la planète et la santé. Surtout, ce « mode opératoire » permet à la marque de présenter des produits qui répondent à des besoins trop sous-estimés par le reste du marché. L’un des best-sellers de la marque est ainsi une crème tonifiante et hydratante spécialement adaptée pour les fesses. Avis aux amateur.rice.s. 

4# La marque en moins, l’impact en plus

La transparence peut être un levier efficace pour prouver ses engagements et elle est souvent incarnée pas un design minimaliste ou frugal. Une marque a poussé l’exercice jusqu’à se dénuder de tout codes graphiques, pour centrer toute l’attention sur ses valeurs et son combat écologique. La marque en moins est une marque (malgré tout), spécialisée dans les produits d’entretien bio. Les deux fondateurs affirment au passage que les économies réalisées en branding et communication rendent leurs produits accessibles. Une marque qui rappelle son voisin d’outre atlantique No Name, marque de distributeur qui a étendu ce principe sur une large gamme de produits domestiques, qui se retrouvent tous appelés par leur nom générique, dans le plus radical des dépouillements.

Et comme la marque en moins n’a rien à cacher, nous l’avons testé pour vous en vidéo, et c’est plutôt ludique, regardez.

C’est tout pour aujourd’hui, rendez-vous dans deux semaines pour une nouvelle TrendRoom :)

Et comme nous aussi nous sommes transparents et démocratiques, vous pouvez commenter ici si vous avez une envie ou une suggestion pour un prochain classements de marque .

Leave a comment

Love & share.

Share La TrendRoom du planning